Passer au contenu principal

Vivez la magie : vous gagnerez peut-être un vélo et un casque aux couleurs de la France !

Vtt

Le VTT, idéal pour se dépenser : 10 raisons qui font du VTT un atout santé

Katrin Kollegger est médecin généraliste, médecin du travail et maman de deux enfants. Elle nous explique pourquoi la pratique du VTT est bonne pour la santé et en quoi elle favorise le développement des enfants.

Sarah Schwarz,
11/03/2023

Enfourcher son vélo, enfiler son casque et filer à toute allure à travers forêts, monts et vallées... Partir à l’aventure, tout simplement ! Katrin Kollegger adore le VTT — et tout particulièrement les VTT woom. 


Médecin généraliste, elle constate chaque jour combien le mode de vie occidental, la sédentarité et la malbouffe sont problématiques. Dans son cabinet viennois, elle reçoit des patientes et patients de tous âges depuis de nombreuses années et connait bien les difficultés rencontrées aux différentes étapes de la vie. Elle évoque pour nous les principales raisons qui font du VTT un sport formidable doté de nombreux atouts pour les enfants, tant sur le plan physique que mental. 



1. Les bonnes habitudes se forgent tôt : le VTT, un atout santé pour la vie


Les bases d’un mode actif se construisent dès l’enfance. Dans les pays industrialisés, un nombre croissant d’enfants ne pratiquent pas d’activité régulière et ne bénéficient pas d’une alimentation saine. Selon l’OMS, ces mauvaises habitudes et l’absence de prise en compte de leurs conséquences sont responsables d’une prolifération des problèmes de santé, et notamment des maladies chroniques. Katrin Kollegger explique :

« La sédentarité croissante qui caractérise notre mode de vie, couplée à une offre pléthorique de produits hypercaloriques, fait que de nombreux enfants présentent aujourd’hui un poids corporel supérieur à la norme pour leur classe d’âge. Or les personnes en surpoids dès l’enfance le restent généralement à l’âge adulte, ce qui favorise le développement de maladies telles le diabète, l’hypertension et les maladies cardiovasculaires ».

Katrin Kollegger, médecin généraliste

La pratique précoce d’activités sportives augmente la probabilité d’avoir un mode de vie actif et sain à l’âge adulte. 

D’ailleurs, c’est bien plus facile de se mettre au sport enfant qu’une fois adulte.

De 8 et 10 ans, par exemple, la capacité d’apprentissage moteur est particulièrement élevée. Cela signifie qu’il est plus simple d’acquérir la maitrise de nouveaux types de mouvement (nager, jouer au ballon, faire du vélo...) à cette période.

Le besoin de bouger est inné chez les enfants. Et puis, ils et elles adorent les nouveaux défis :

« Le VTT répond particulièrement bien aux besoins des enfants, car il s’agit d’une activité à la fois variée et stimulante, qui peut s’adapter à différents niveaux, se pratique dans la nature et avec ses ami·es. »

Katrin Kollegger, médecin généraliste
Conseil:

Le VTT doit avant tout être source de plaisir pour les enfants. Plus votre sortie VTT sera ludique, plus votre enfant appréciera ce sport. >> Rendez-vous ici pour retrouver nos conseils !


2. Le VTT renforce le sentiment d’appartenance à un groupe

 

Le VTT est une activité idéale pour partager des moments forts avec ses compagnes et compagnons de trail : une fois les techniques de conduite et une bonne condition physique acquises, votre enfant peut en effet tout à fait rouler avec des enfants plus âgés sans être à la traine.

Il peut être difficile de faire du sport en famille lorsqu’il y a une différence d’âge importante entre les enfants. Mais dès que le ou la plus jeune atteint l’âge de faire du VTT, de nombreuses possibilités s’offrent à vous. 

C’est pourquoi le VTT est une activité de loisir formidable pour toute la famille :

« Lorsqu’on vit des moments forts ensemble, notamment dans le cadre d’une activité sportive, cela renforce nos liens et notre sentiment d’appartenance à un groupe », explique Katrin Kollegger. « C’est un excellent moyen de développer des amitiés durables, mais aussi de cimenter la solidarité familiale. »

Katrin Kollegger, médecin généraliste
Conseil:

D’ailleurs, puisqu’on parle famille : 

Avez-vous déjà songé à organiser des vacances VTT ? C’est une source d’aventure intarissable ! Pour découvrir à partir de quel âge un tel séjour est possible et comment s’y préparer, >> rendez-vous ici : les spécialistes de woom et de l’office de tourisme autrichien répondent aux questions les plus fréquentes.


3. Le VTT pour renforcer ses muscles, ses articulations et son dos

 

La plupart des enfants passent beaucoup trop de temps en position assise de nos jours. Cela s’explique par plusieurs raisons : d’une part, les enfants ont moins de temps libre à partir de leur entrée à l’école, où ils et elles passent le plus clair de leur temps assis.

D’autre part, leur temps d’écran a explosé ces dernières années. Conséquences : une perte de force et de tonus musculaire qui, à long terme, peut entrainer une mauvaise posture ou des douleurs

Dans le cadre de son activité de médecin du travail, Katrin Kollegger constate notamment que nombre d’entre nous passons chaque jour de nombreuses heures dans la même position, ou réalisons toujours les mêmes gestes. Cela engendre un déséquilibre musculaire.

Dans ce contexte, le VTT peut être un véritable allié. Idéal pour se dépenser, il permet aussi à votre enfant de renforcer ses muscles et sa santé cardiaque.

Le VTT renforce notamment le haut du corps : les biceps et triceps, par exemple, sont particulièrement sollicités pour compenser les irrégularités du terrain. Les jambes et le fessier, eux aussi, sont naturellement sollicités à chaque coup de pédale. C’est également le cas des muscles profonds du dos (en particulier les muscles vertébraux), qui assurent la stabilité du tronc :

« La musculature protège les articulations et la colonne vertébrale. Elle permet d’éviter les blessures. L’avantage du VTT, c’est qu’on n’a pas l’impression de faire une séance de renforcement musculaire ou de cardio : on s’amuse, tout simplement ! »

Katrin Kollegger, médecin généraliste

>> >> Pour en savoir sur le vélo et la santé du dos chez les enfants, rendez-vous ici.


4. Le VTT pour entrainer... ses os !

 

Le tissu osseux évolue constamment. Lors de la croissance, le volume osseux augmente jusqu’à atteindre son niveau maximal vers 20 ans. Chaque activité physique stimule le fonctionnement des cellules osseuses, notamment lorsqu’il s’agit d’une activité dite à fort impact, c’est-à-dire d’une activité qui se caractérise par de nombreux sauts (handball, foot, tennis...).

« Dans le cadre de la pratique du VTT, le corps absorbe de nombreux impacts liés aux irrégularités du terrain. Cela peut constituer un avantage en matière de santé osseuse. »

Katrin Kollegger, médecin généraliste


5. Le VTT pour dégager les voies respiratoires

 

L’air de la forêt présente un avantage indéniable : on y rencontre de faibles niveaux de polluants, et notamment de particules fines. À la place, il transporte une bonne dose d’humidité et de délicieuses odeurs d’essences, de résines et de sève.

Les parcours VTT empruntent souvent les chemins forestiers. À l’effort, on inspire profondément cet air frais et sain, qui pénètre jusque dans les plus petites ramifications de l’appareil respiratoire.

« Nos voies respiratoires sont recouvertes de cils qui ont une fonction de nettoyage. Ils servent à repousser le mucus et les substances indésirables hors des poumons. À VTT, les enfants entrainent donc leur capacité pulmonaire et réduisent les risques d’infection respiratoire. ».

Katrin Kollegger, médecin généraliste


6. Le VTT pour passer moins de temps sur les écrans

 

Les enfants sont soumis à d’innombrables sollicitations au quotidien. Les réseaux sociaux occupent une place importante dans leur vie, et leur cerveau doit traiter un grand nombre d’informations.

Pour leur permettre d’assimiler correctement ces nouvelles informations, il est essentiel de leur offrir un espace de calme et d’activités alternatives.

Voici ce que conseille Katrin Kollegger :

« Dans la forêt, on retrouve une sorte d’ordre et de calme naturel qui permet au système nerveux parasympathique de reprendre le dessus, favorisant ainsi la détente et le bien-être. »

Katrin Kollegger, médecin généraliste


En outre, le VTT est une activité immersive, lors de laquelle on est parfaitement concentré·e sur le moment présent : sur soi, sur son vélo, et sur le chemin à parcourir.

« Le rythme régulier du pédalage aide le corps et l’esprit à se synchroniser et à dénouer les tensions. »

Katrin Kollegger, médecin généraliste
Conseil:

Lorsque vous faites une petite pause dans la forêt, votre enfant peut observer les alentours, et découvrir de jolies fleurs ou encore apercevoir des animaux.

* Le système nerveux parasympathique fait partie du système nerveux autonome, qui régule différentes fonctions automatiques de l’organisme telles que la fonction cardiaque, la respiration, circulation artérielle et veineuse, le métabolisme et la digestion, soit autant de fonctions vitales.


7. Le VTT pour la liberté

 

Les enfants apprennent chaque jour de nouvelles choses. Ils et elles se développent vite et disposent d’une excellente capacité d’adaptation. En tant que parent, soyez assuré·e que votre enfant est capable de faire beaucoup de choses en parfaite autonomie, même durant ses plus jeunes années. Plus il ou elle apprendra tôt à se confronter aux défis de la vie, plus sa résistance au stress sera efficace.

En général, le sport est un excellent moyen de se dépenser et d’évacuer le stress de l’école et du quotidien. Et le VTT présente là aussi de nombreux avantages :

  • Il permet à votre enfant de se dépenser en plein air, dans la nature.
  • Il permet de parcourir des distances plus longues, et donc de découvrir de nouveaux endroits et vivre de nouvelles expériences.
  • Filer le nez au vent procure un incroyable sentiment de liberté et d’aventure. 

Nature et mouvement aident votre enfant à se vider la tête, à prendre du recul par rapport au quotidien, à se rafraîchir les idées et à finir la journée avec une « bonne fatigue ».

« Les changements hormonaux liés à la puberté ont un impact important dans la vie des enfants. Le VTT peut les aider à réduire les tensions corporelles et le stress. Toutes les personnes qui pratiquent une activité physique régulière connaissent ce sentiment de détente et de délassement qui s’installe après le sport : les soucis et les pensées négatives disparaissent alors momentanément. »

Katrin Kollegger, médecin généraliste


8. Le VTT pour protéger ses yeux

 

Les écrans font aujourd’hui partie du quotidien de la plupart des enfants. Or passer plusieurs heures par jour sur son téléphone ou sa tablette peut entrainer un défaut de vision.

Selon Katrin Kollegger, le fait de fixer un écran situé à une faible distance des yeux et le manque de luminosité naturelle nuit à la vision et oblige de plus en plus de jeunes à porter des lunettes ou des lentilles.

Voici ce qu’elle conseille : 

« L’exposition à la lumière du jour et à de longues distances de vue répond aux besoins de l’œil et favorise son bon développement. Le VTT permet à l’œil de se détendre et de prévenir l’apparition de défauts de vision. »

Le saviez-vous ? La vitamine D est nécessaire au bon fonctionnement du système immunitaire. Le corps peut la produire lui-même — à une condition : être suffisamment exposé à la lumière du soleil.


9. Le VTT pour développer sa proprioception et sa réactivité

 

Le VTT permet à votre enfant d’entrainer sa capacité de concentration, mais aussi son équilibre, son agilité et sa coordination.

Pour rouler à VTT, il faut constamment regarder devant soi et mobiliser son corps dans son intégralité. Sans oublier de réagir rapidement pour éviter les obstacles et se protéger en cas de chute.

Or ces capacités sont non seulement très utiles pour le sport, mais aussi dans la vie de tous les jours : 

« Les enfants qui développent ces capacités contrôlent mieux leur corps et sont plus aptes à réagir rapidement en cas d’imprévu. Cela leur permet d’éviter les chutes, par exemple, et donc les blessures ».

Katrin Kollegger, médecin généraliste


10. Le VTT pour renforcer sa confiance en soi


À l’approche de l’adolescence, l’apparence physique et l’image de soi préoccupent de plus en plus les enfants. La pratique de sports tels que le VTT peut les aider à appréhender positivement l’évolution de leur corps et à se sentir bien dans leur peau.

Dans le cadre de la pratique sportive, ils et elles apprennent à la fois à dépasser leurs peurs, mais aussi à repérer et célébrer les petites victoires : le premier flow-trail, la première racine... Autant d’expériences qui s’accompagnent d’un sentiment de réussite et renforcent la confiance en soi, comme l’explique Katrin Kollegger : 

« Avec le VTT, les enfants apprennent à mieux se connaitre et à mieux comprendre leur corps, ses forces et ses faiblesses. Le fait d’avoir une bonne condition physique et une bonne image de son corps est associé à des effets positifs en matière de confiance en soi. Le sport est donc bénéfique aussi bien physiquement que mentalement. »

Allgemeinmedizinerin Katrin Kollegger


Katrin Kollegger exerce en tant que médecin généraliste et médecin du travail à Vienne. 

L’exercice régulier et le sport sont importants pour elle et elle essaie de le montrer et de le transmettre à ses enfants dans leur vie quotidienne.

Vous voulez encore plus d'aventures et de conseils avisés ?