Vie a velo

Sorties à vélo : 6 choses à emporter absolument

Sarah Schwarz
Sarah Schwarz

Toute la famille a hâte ! Le week-end prochain, petits et grands ont prévu la première sortie à vélo de l’année. Mais avant de vous lancer, avez-vous pensé à tout ?

Une question essentielle ! Lors d’une sortie à vélo avec un jeune cycliste, la frustration surgit parfois sans crier gare. Il est donc important d’être parés pour ne pas perdre le plaisir en route. Avec une bonne préparation, vous mettez toutes les chances de votre côté.

Tout d’abord, contrôlez les vélos, équipez-vous bien et choisissez un itinéraire adapté pour toute la famille. Vous devez également avoir certaines choses indispensables dans votre sac à dos. La règle d’or : autant que nécessaire, mais aussi peu que possible. Découvrez nos conseils pour être parfaitement préparés.

1. Outils à emporter

Crevaison, vis lâche, chaîne cassée...

L’allié idéal pour faire face aux petits imprévus sur la route est un outil multifonction. Cette solution compacte comprend notamment une clé Allen, une clé Torx, un tournevis, un démonte-pneu et un dérive-chaîne. Véritable couteau suisse du cycliste, l’outil multifonction rentre dans toute sacoche de selle. Il existe même des outils multifonction ultra compacts qui se glissent dans l'extrémité du guidon ou la fourche.

Un pneu crevé est si vite arrivé. Or, pousser son vélo n’est pas toujours une partie de plaisir. Afin que votre sortie ne se termine pas en marche à pied, pensez toujours à emporter une chambre à air de rechange. Vous pouvez également prendre un kit de réparation. Pensez cependant que réparer la chambre à air demande plus de temps car vous devez identifier le trou et laisser sécher la colle pendant quelques minutes avant de pouvoir utiliser la chambre à air de nouveau. Sans pompe, une chambre à air de rechange est évidemment inutile. Il existe des mini-pompes très efficaces qui permettent de regonfler rapidement les pneus. Certains modèles se fixent sur la cadre du vélo à l’aide d’un dispositif de support.


2. Pansements et câlins

Les jeunes cyclistes ne sont pas à l’abri d’une petite chute, surtout lors des sorties sur sentiers ou terrains accidentés. Résultat : des genoux égratignés et un flot de larmes. La recette miracle pour redonner courage à votre graine de champion ? Un joli pansement ! Dans la trousse de premier secours que vous emportez à vélo, pensez aux pansements et au produit désinfectant pour pouvoir soigner votre enfant en cas d’incident de parcours. La marche à suivre pour les parents : rester calme et consoler votre jeune cycliste. Il aura tendance à se calmer plus rapidement et vous pourrez mieux évaluer la gravité réelle de la blessure.

3. Protection solaire

Les enfants ont une peau délicate bien plus sensible au soleil que les adultes. Quelques précautions sont nécessaires pour que votre jeune cycliste profite au maximum du beau temps. Le meilleur moyen de protéger votre enfant du soleil est bien sûr de porter des vêtements qui couvrent le plus possible la peau et de choisir des parcours ombragés. Avant le départ, passez de l’écran solaire avec un indice de protection élevé (50) sur les parties découvertes du corps. Les zones particulièrement sensibles sont les plus exposées au soleil : le cou, les oreilles, le nez et les épaules, sans oublier le dos des mains. Pour ces dernières, le mieux est encore de porter des gants de cyclisme. En cas de sortie prolongée, renouvelez l’application pendant la journée. Un petit tube de crème solaire prend peu de place et peut être salvateur quand il fait beau.

Planifiez votre excursion de manière à partir dans la fraîcheur matinale et à ne pas vous exposer en plein soleil trop longtemps. Les parcours avec des sentiers forestiers sont parfaits : l’ombre permet de retrouver une température agréable et protège du soleil.


4. Ravitaillement

À vos gourdes ! Les enfants ont besoin de boire beaucoup. Ils sont nettement plus sensibles à la chaleur que les adultes. Pensez donc à faire régulièrement des pauses boisson. Pour se désaltérer, rien de tel que de l’eau ou des infusions non sucrées.

Les petits veulent naturellement faire comme les grands : votre jeune champion sera probablement ravi d’avoir sa propre gourde accrochée au vélo. S’il ouvre la marche, il peut alors lui-même spontanément faire une pause boisson. En cours de route, vous pouvez remplir vos bouteilles dans les éventuels restaurants et points d’eau potable. Nous vous recommandons de prendre de l’eau en plus dans votre sac à dos en cas de longue sortie.

L’estomac de votre champion commence à gargouiller peu de temps après le petit déjeuner ? Les enfants se dépensent de manière spontanée, sans ménager leurs forces. Les réserves s’épuisent alors d’autant plus vite et la fatigue s’installe. Quelle que soit la longueur de votre sortie, une collation de type banane permet de faire rapidement le plein d'énergie et aide votre enfant à rester dans de bonnes dispositions en cas de faim soudaine. Des sandwiches et de petits en-cas comme des fruits en morceaux sont parfaits pour prendre des forces pendant les pauses. Installez-vous à un bel endroit, comme une clairière ensoleillée avec une jolie vue ou au bord d’un ruisseau rafraîchissant. De tels moments permettent à la fois de varier les plaisirs et de laisser des souvenirs mémorables à toute la famille.


5. Vêtements

En route, restez attentif au temps. Les changements météorologiques brutaux ne sont pas rares, particulièrement en montagne. Avec votre jeune sportif, il n’est pas (encore !) facile de passer la vitesse supérieure en cas de mauvais temps, sans compter qu’il faut régulièrement faire des pauses.

  • Un imperméable protège contre le vent et les intempéries.
  • Une paire de gants évite à votre enfant d’avoir froid aux doigts dans les descentes ombragées et en cas de températures fraîches.
  • Un bandana autour du cou évite de prendre le rhume.


Conseil en cas de températures estivales : pensez aux maillots de bain ! Choisir un parcours intéressant est très important pour la motivation de votre enfant. L’idéal est d'opter pour une sortie en forêt ou au bord d’un fleuve, avec un but et des étapes ludiques, comme une baignade dans un lac.


6. Argent liquide

Si prendre du liquide paraît logique, on a tendance à l’oublier. Pensez toujours à emporter de l’argent, que ce soit pour récompenser la famille avec une glace ou rentrer en train en cas d’orage intempestif. N'oubliez pas que de nombreuses auberges et restaurants n’acceptent pas les cartes de paiement. Un mini porte-monnaie est alors très pratique : vous pouvez emporter l’essentiel sans perdre de place.

Avec cet équipement dans le sac à dos, vous êtes parés pour une sortie en famille réussie. 

Et vous, quels sont les objets indispensables de vos aventures à vélo ?