Reparation

Comment préparer votre vélo woom pour l'hiver

Sarah Schwarz
Sarah Schwarz

Si vous aimez votre vélo woom, vous devez en prendre soin, l'entretenir et le lubrifier. Les vélos doivent relever de nombreux défis, notamment en hiver. La neige, l'humidité et le sel de déneigement agressif s'invitent régulièrement sur nos routes pendant les mois les plus froids, et ils auront vite fait d'encrasser votre vélo bien-aimé. 


Pour que votre vélo fonctionne bien malgré ces conditions défavorables et que votre enfant soit toujours en sécurité sur la route, quelques préparatifs et routines d'entretien s'imposent ces temps-ci. Avec un minimum d'efforts, vous prolongerez la durée de vie des différents composants et éviterez les réparations.

Voici nos conseils pour que votre vélo woom et vos enfants passent l'hiver en toute quiétude.


D'abord, nettoyer…

Le sel de déneigement est très mauvais pour les vélos, notamment pour la chaine, qui peut commencer à rouiller en quelques heures. C'est pourquoi nous vous recommandons d'enlever le sel aussi précautionneusement que possible de votre vélo après chaque trajet sous la pluie ou la neige. Il suffit d'utiliser de l'eau chaude, puis une éponge et un chiffon doux pour l'essuyer. Si la boue et le sel ont séché, la seule solution est de les vaporiser et de les imprégner avec un détergent spécial pour vélos. Si une couche de rouille s'est déposée sur la chaine du vélo, vous pouvez l'essuyer avec un chiffon doux, puis appliquer une fine pellicule d'huile sur la chaine sèche pour qu'elle fonctionne à nouveau sans problème.

... puis visser

Si le vélo est propre, vous pouvez commencer l'entretien.

Conseil:

Un point important tout d'abord : un vélo est un système technique complexe qui – comme toute autre machine – doit être entretenu et contrôlé. Vous trouverez les intervalles d'entretien recommandés dans le mode d'emploi de votre vélo woom. En cas d'utilisation intensive, veillez à entretenir votre vélo plus fréquemment.

Pour la sécurité de votre enfant, nous vous recommandons donc d'effectuer un petit contrôle de sécurité avant chaque trajet — en bref, retenez ces mots-clés :

Vis, freins, pression

  1. Vis : vérifiez que toutes les vis de fixation et les fixations rapides sont suffisamment serrées. Les principaux raccords vissés se trouvent sur le guidon, la potence, le tube de direction, la selle, les roues et les pédales.
  2. Freins : vérifiez que les freins avant et arrière fonctionnent correctement. Les freins sont des pièces d'usure importantes pour la sécurité, un contrôle visuel est donc insuffisant sur ce point ! En cas de fortes variations de température, il peut également arriver que de l'eau condensée s'accumule dans les gaines des câbles de commande, qu'elle gèle soudainement et bloque les freins. Vous pouvez, à titre préventif, nettoyer et (faire) lubrifier les câbles de traction. Veillez à ce que l'huile ne pénètre pas dans les patins ou les disques de freins, sinon les performances de freinage en seront fortement affectées. Les patins de frein qui sont entrés en contact de l'huile doivent être remplacés. Vérifiez également si les patins de frein sont encore assez épais. En effet, les patins s'usent rapidement, surtout en hiver du fait de la saleté. Si les rainures ne sont plus visibles sur les patins, cela signifie qu'il est temps de les changer.
  3. Pression : pour une meilleure adhérence sur les revêtements glissants, vous pouvez réduire la pression des pneus en hiver. Les pressions d'air minimales et maximales sont indiquées sur les flancs des pneus. En hiver, il vaut mieux viser la pression minimale indiquée, puisque les pneus soumis à une moindre pression auront une surface de contact plus ample avec le sol et donc une meilleure adhérence. Vérifiez également régulièrement si les pneus et les roues sont endommagés, s'il y a des corps étrangers et si la profondeur de sculpture est encore suffisante.


Cet article de blog détaillé, accompagné d'un tutoriel vidéo, vous indiquera exactement comment procéder et quelles sont les autres parties que vous devriez vérifier vous-même régulièrement.


Le moment idéal pour effectuer la maintenance du vélo

Que vous mettiez vos vélos en mode hibernation ou que vous souhaitiez continuer à les utiliser, l'automne et l'hiver constituent le moment idéal pour le passer au crible d'une inspection professionnelle. En effet, avec la chute des températures, l’activité est moindre dans la plupart des magasins de cycles, et par conséquent les ateliers ont plus de disponibilités

Dans un atelier de réparation, votre vélo sera contrôlé sur le plan de son fonctionnement et de la sécurité routière (dans le respect des règles du Code de la route en France). La nécessité d'effectuer une petite ou une grande révision dépendra de l'usure des différents éléments. Si vous ne faites contrôler votre vélo woom qu'une fois par an, son entretien pourrait bien être plus approfondi.

  • Une révision mineure du vélo comprend normalement la vérification de tous les raccords vissés, des freins et du dérailleur. Elle consiste également à vérifier et ajuster la pression des pneus, ainsi qu'à lubrifier la chaine et autres pièces mobiles. Le lavage du vélo n'est généralement pas inclus, c'est donc une bonne idée que de le nettoyer au préalable.
  • Une révision majeure comprend en outre le contrôle d'autres composants, tels que les roulements et la transmission (chaine, cassette, manivelle et pédalier). De plus, le vélo et ses différents composants sont nettoyés.
Conseil:

Point important : même si vous ne pouvez pas détecter de défauts de sécurité évidents, nous vous conseillons de faire effectuer un entretien professionnel au moins une fois par an afin de minimiser les risques d'accident. Avec un vélo bien entretenu, votre enfant aura non seulement plus de plaisir à pédaler, mais il bénéficiera également de la sécurité dont il a besoin en milieu urbain.

Des quartiers d'hiver adaptés

UUn endroit sec et bien ventilé – voilà les conditions de stockage optimales de votre vélo en hiver. Si vous ne disposez pas d'un abri protégé, nous vous recommandons d'emballer le vélo avec des couvertures et des bâches pour le protéger du froid et de l'humidité. Au cours de l'hiver, les pneus ont tendance à se dégonfler. Pour éviter que votre vélo woom ne se retrouve avec un pneu à plat, ce qui pourrait endommager la jante, nous vous recommandons de gonfler suffisamment les pneus. Le fait de faire l'appoint d'air de temps à autre ne peut pas faire de mal non plus. Si vous avez un vélo woom équipé d'un dérailleur, il est préférable de passer sur le plus petit pignon afin d'éviter toute tension inutile.

Et comment les choses se présentent-elles pour le VTT électrique woom UP ? La batterie joue ici un rôle particulier. Elle préfère en général une température un peu plus élevée. Nous vous invitons par conséquent à la retirer du VTT électrique, comme le recommande le fabricant Fazua. Chargez la batterie à 60 % de sa capacité avant de la stocker et vérifiez à nouveau son état après env. six mois. Si la batterie est chargée à 20 % ou moins, rechargez-la de nouveau à 60 %. Ainsi, vous avez la certitude que la batterie n'est pas endommagée et que sa capacité est pleinement préservée.

Si vous suivez ces conseils, votre vélo woom passera bien l'hiver. Et surtout : vous ferez du vélo un fidèle compagnon pour votre enfant.