woomcares

Les vélos woom, de la Pologne vers toute l'Europe

Sarah Schwarz
Sarah Schwarz

En janvier 2021, nous avons officiellement mis en service notre chaîne de montage à Świebodzin, en Pologne. La production en Pologne représente pour nous un pas important en direction de notre objectif majeur : produire en Europe les vélos woom pour les marchés européens.


La gamme de vélos woom ORIGINAL – soit nos vélos classiques woom 1 à 6 – est produite depuis le début de l'année dans l'usine allemande SPRICK CYCLE GmbH à l'ouest de la Pologne. SPRICK, une entreprise familiale ayant une longue tradition dans la construction de vélos, met à notre disposition des halles de production et de stockage dans l'usine de Świebodzin. Depuis fin février, nous exploitons là-bas deux lignes de production avec deux machines d'alimentation automatisées. D'ici fin 2021, 115 000 vélos woom ORIGINAL devraient sortir d'usine. En outre, les préparatifs de la production finale des vélos woom OFF – notre série de VTT – battent leur plein. 


Selon la saison, environ 300 collaborateurs travaillent dans l'usine, dont 80 uniquement pour woom. Et les capacités doivent être revues à la hausse en permanence. « À l'avenir, nous miserons sur l'automatisation high-tech pour la construction de cadres en aluminium, comme c'est le cas pour la production de carrosseries dans le secteur automobile », explique Guido Dohm, Directeur de woom. « Cela permettra aux collaborateurs de se concentrer pleinement sur les tâches de montage pour lesquelles la motricité fine humaine est imbattable et qui sont moins exigeantes physiquement. » 


Quels sont les avantages de la fabrication en Pologne ?

La fabrication en Europe présente un certain nombre d'avantages pour nous : 

  • La fabrication d'un vélo est un processus complexe qui nécessite beaucoup de travail à la main. La proximité avec le siège de l'entreprise en Autriche facilite le contact direct et personnel avec les producteurs – que ce soit pour la coordination professionnelle et technique, l'assurance qualité, la formation aux méthodes ou la planification et le contrôle de la production.
  • Nous pourrons également garantir à l'avenir des transports courts et donc des délais de livraison nettement plus courts grâce à la proximité de l'usine de production avec nos principaux marchés.
  • Sans oublier que c'est également bénéfique à l'environnement : des transports courts signifient moins d'émissions de CO2. 
« Nous sommes heureux que les progrès en matière d'automatisation ouvrent désormais des possibilités de production pour la fabrication et le montage de vélos en Europe. »
Guido Dohm, Directeur de woom

La diminution du nombre de fournisseurs du secteur automobile et de l'aérospatiale ouvre elle aussi de nouvelles possibilités : des composants que l'ensemble de l'industrie du vélo se procurait jusqu'à présent quasi exclusivement auprès de spécialistes en Asie pourraient bientôt être développés et produits avec des fournisseurs en Europe, selon Guido Dohm : au lieu d'expédier des composants d'Asie vers l'Europe par voie maritime pendant 30 jours, ces composants seraient à l'avenir amenés aux chaînes de production par camion au sein de l'UE en seulement quelques jours. « Il s'agit là d'une opportunité énorme pour woom, car cela économise du temps tout en préservant l'environnement », déclare Guido Dohm.


Bien entendu, la recherche de nouveaux sites n'est pas toujours simple, car outre les aspects économiques, de nombreux autres critères sont déterminants. Il s'agit en particulier de la conscience de qualité, des technologies utilisées, des capacités disponibles et des possibilités de croissance de l'entreprise partenaire. Mais il faut aussi un peu de chance pour être au bon endroit au bon moment. Comme dans notre cas...


L'origine de la coopération

Le premier contact avec SPRICK CYCLE GmbH remonte à une réussion de fournisseurs en 2019 ; les premières discussions ont eu lieu en marge de l'EUROBIKE. L'intérêt concernant une coopération était grand des deux côtés. Pour des raisons de capacité, l'entreprise ne pouvait « que » nous proposer la production de nos modèles de VTT woom OFF et woom OFF AIR à ce moment-là. La coopération avec SPRICK sous sa forme actuelle a ensuite été décidée en 2020.


L'Europe dans le viseur

L'importance de disposer de sites de production en Europe a été fortement mise en lumière lors de la crise du coronavirus : les sites de production asiatiques ont été partiellement fermés en raison du confinement et les voies de transport sont devenues moins fiables. Aujourd'hui encore, il faut composer avec des goulets d'étranglement dans l'approvisionnement en composants courants, avec des effets négatifs sur l'ensemble de la production, ce qui se traduit souvent par de longs délais d'attente pour les clients. Les délais de livraison de certains composants sont extrêmement longs – ils s'étendent même parfois de 90 à 600 jours.

 « L'Asie continuera de jouer un rôle important dans la production mondiale de vélos », assure Dohm. « Nous sommes également très forts en Amérique du nord. L'approvisionnement de ces marchés depuis l'Europe n'aurait guère de sens. » Nous avons également un grand potentiel de vente et une demande croissante en Asie. Nous allons donc continuer à développer nos sites de production asiatiques pour les marchés de l'Asie et des États-Unis. Pour les marchés de vente européens, la production en Europe sera toutefois plus ciblée. Selon Guido Dohm, à court terme, un tiers de la production annuelle totale de woom proviendra de l'Europe.