Vtt

Tout est question de réglage : voici comment donner à votre enfant les clés de son VTT

Le nouveau VTT est arrivé et vous venez tout juste de le monter. Votre vététiste en herbe est impatient de sauter sur son vélo et de partir à l’aventure. Rien de plus naturel ! Cependant, même avec le meilleur VTT du monde, une selle trop haute, des leviers de frein difficiles à attraper ou des pneus trop gonflés peuvent très vite mettre un frein au plaisir de rouler.

Sarah Schwarz
Sarah Schwarz

Alors qu'il s'agisse de la toute première sortie à vélo ou la reprise après de longs mois d'hiver, veillez à adapter chaque composant du VTT à la morphologie de votre enfant. Si votre enfant grandit beaucoup d'un coup, il sera peut-être aussi nécessaire d'ajuster les réglages en plein milieu de saison. En effet, seul un vélo parfaitement réglé lui donnera un véritable sentiment de maitrise et de sécurité.

Voici un petit guide postural pour vous aider à identifier les réglages à effectuer. Tout d'abord, penchons-nous sur le réglage du cockpit.

 

Ajuster les leviers de frein à la taille des mains

Un vélo bien en main ! Bien ajustés, les leviers de frein permettent à votre enfant de freiner sans effort et de s'arrêter rapidement dans toutes les situations.  Ce réglage joue donc un rôle essentiel dans la sécurité de votre enfant. Assurez-vous que votre enfant atteint les leviers sans difficulté et sans retirer les mains du guidon. 

Conseil : choisissez un VTT équipé d'un frein à disque haut de gamme, tel que notre woom OFF. Les freins à disque sont particulièrement adaptés aux enfants, parce qu'ils offrent une bonne modulation et une forte puissance de freinage : il suffit d'un ou deux doigts !

La course des freins, c’est-à-dire la distance du levier par rapport au guidon, se laisse facilement ajuster à l’aide de la vis de réglage située sur le levier.

  • Plus cette vis est serrée, plus le levier est proche du guidon.
  • Plus elle est desserrée, plus le levier est loin du guidon.

Comment savoir si les leviers de freins sont bien réglés ? Les leviers de freins doivent se retrouver pratiquement parallèles au guidon lorsque votre enfant les actionne et que les plaquettes touchent le disque. Le levier de frein ne doit en aucun cas toucher la poignée du guidon, même lorsqu'il est serré fortement.

Vous pouvez également régler l'inclinaison des leviers de frein. Il vous suffira pour cela de desserrer légèrement la vis de fixation sans la dévisser complètement. Les leviers sont parfaitement positionnés lorsque les poignets de votre enfant ne sont pas pliés et que ses doigts forment une ligne droite dans le prolongement de ses bras. Ainsi, les poignets restent dans une position naturelle et les mains ne s’engourdissent pas.


Bien positionner le levier de vitesses

Votre enfant doit également pouvoir atteindre et utiliser facilement le levier de vitesses sans avoir à contorsionner son pouce. Dans le cas contraire, desserrez la vis de fixation du levier et déplacez-le horizontalement le long du guidon jusqu’à atteindre la position optimale. Et n'oubliez pas de le revisser !

 

Régler le guidon (le guidon se compose d'un cintre et d'une potence)

LLe guidon constitue un point de contact important entre l'enfant et son vélo : l'enfant reporte en effet une partie de son poids sur le guidon, tandis que le guidon transmet les mouvements de pilotage à la roue avant. La forme et la position du guidon ont toutes deux un impact majeur sur la posture et donc sur la maitrise et les sensations lors de la conduite.

Ces dernières années, la tendance est au cintre large et à la potence courte. Ces caractéristiques garantissent plus de sécurité et de contrôle, notamment sur les terrains difficiles. Avant de passer au réglage proprement dit, voici un aperçu des différents cintres de VTT : 

  •  : en raison de sa forme incurvée, les extrémités du cintre « riser » sont relevées par rapport à la potence. Les mains de votre enfant sont donc légèrement plus hautes, de sorte que la position d'assise est plus verticale. Ce type de cintre apporte davantage de contrôle et de confort sur les sentiers escarpés.
  • Cintre plat : contrairement au cintre « riser », le cintre « flat bar » est rectiligne. Le poste de pilotage et l'avant du VTT sont alors plus bas, ce qui donne une très bonne adhérence sur les terrains plats.
  • Cintre vers l’arrière : le cintre du guidon « backsweep » courbé, en direction du conducteur, réduit la distance de la selle. Il offre à votre enfant une position d'assise plus détendue et ergonomique.


Maintenant, comment déterminer la bonne position du guidon et de la selle (orientation et hauteur) ? 

Tout d'abord, votre enfant doit pouvoir atteindre le guidon avec les bras légèrement pliés. Dans l'idéal, le haut du corps est légèrement incliné vers l’avant (à 45 degrés) et les bras forment un angle de 90 à 100 degrés. 

Pour changer la hauteur du guidon, le réglage déterminant se fera au niveau de la potence. La plupart des potences peuvent être montées de deux façons, soit vers le haut soit vers le bas. Sur nos modèles de VTT par exemple, le woom OFF et le woom OFF AIR, la fonction réversible permet ainsi d'adapter au mieux la potence à votre enfant.

La potence vous permet également de modifier l’inclinaison du guidon. Pour cela, desserrez légèrement la vis de serrage de la potence (sans la dévisser complètement) et faites pivoter le guidon sur son axe. Une fois l’ajustement terminé, les doigts doivent former une ligne droite dans le prolongement des bras, comme décrit ci-dessus avec les leviers de frein. Quelques points de contact entre votre enfant et son VTT restent encore à régler pour obtenir une posture optimale : 


Régler la hauteur et l'inclinaison de la selle 

Le confort d'assise joue un rôle essentiel dans les sensations et la sécurité à vélo. Voici comment identifier la hauteur de selle optimale : 

  • Position d'assise basse : votre enfant doit facilement pouvoir toucher le sol de ses pieds ou de ses orteils sans changer de position sur le vélo. Cela lui permettra de mettre pied à terre facilement en cas d'obstacle inattendu. La position assise basse offre ainsi un sentiment de sécurité accru, idéal pour les novices.
  • Position d'assise haute  : si votre enfant dispose déjà d'une solide expérience en matière de tout terrain, vous pouvez remonter sa selle aussi bien pour les terrains plats que montagneux. Demandez à votre enfant de se tenir droit sur la selle pendant que vous maintenez le vélo, et de positionner ses pieds sur les pédales (avec la boule située sous le gros orteil au niveau de l'axe). Réglez maintenant la hauteur de selle de sorte que la jambe soit encore légèrement pliée lorsque la pédale est le plus bas possible. Cela permet de soulager les genoux et d’exercer suffisamment de pression sur les pédales.

Conseil : baissez la selle avant les descentes techniques ! En effet, lors des longues descentes, votre enfant doit être en position de descente, c’est-à-dire debout. Or plus la selle sera basse, plus ses mouvements seront libres — un avantage en matière de sécurité à vélo.


Votre enfant ne se sent toujours pas à l’aise ? 

Les deux réglages suivants pourront peut-être vous intéresser : 

  • Le recul de selle : vous pouvez déplacer la selle horizontalement le long de rails, ce qui modifie la distance entre le guidon et la selle. Si vous reculez la selle, votre enfant a une position plus allongée et sportive sur le vélo. Ce réglage est idéal pour les longues excursions et les montées. Mais attention : si la selle trop en arrière, la puissance de pédalage est affaiblie. Elle ne doit cependant pas non plus être positionnée trop en avant, pour éviter de sursolliciter les genoux.
    L’utilisation d’un fil à plomb vous permettra d’atteindre le réglage optimal. Positionnez la selle de sorte que, quand le pédalier est à l’horizontale, le fil à plomb tombe de manière perpendiculaire à travers l’axe de la pédale en partant de la rotule.
  • L’inclinaison : la selle doit être réglée aussi horizontalement que possible pour une répartition uniforme de la pression. Ici aussi, c’est la position dans laquelle votre enfant se sent à l'aise qui est déterminante.

N'oubliez pas de resserrer toutes les vis après les différents ajustements ! 

La pression de pneus idéale pour votre enfant

De manière générale, les VTT présentent l'immense avantage d'être utilisables avec des pneus peu gonflés : non seulement la faible pression permet de mieux amortir les aspérités du terrain, mais elle renforce aussi l'adhérence et donc la sécurité, notamment dans les virages. 

Les pressions d'air minimales et maximales sont indiquées sur les flancs des pneus. Attention : en matière de pneus de vélo, la pression idéale n'est pas une valeur absolue, mais dépend du poids de la personne et du type de pratique. Pour une adhérence élevée et un bon amortissement, nous recommandons que le pneu s'enfonce légèrement – d'environ 15 % de sa hauteur – lorsque votre enfant est assis sur le vélo. 

Comment déterminer la pression idéale pour l'excursion envisagée ? 

Commencez par une pression relativement élevée et laissez votre enfant faire des tours de vélo avec des virages et sur des terrains irréguliers. Entre chaque tour, réduisez légèrement la pression des deux pneus. Votre enfant doit alors se concentrer sur le changement d’adhérence et de maniabilité dans les virages et sur les obstacles. Si la pression est trop faible, les pneus peuvent lui donner une sensation d’imprécision et d’instabilité dans les virages et quand il conduit vite. Si votre enfant ressent les secousses du sol sur la jante, c'est que la pression des pneus est clairement insuffisante.

Voilà, vous avez terminé les réglages qui permettent à votre enfant d’avoir son vélo bien en main et d’éviter les obstacles au plaisir de pédaler !