Vie a velo

Faire du vélo en hiver avec des enfants : équipement, recommandations et astuces

Sarah Schwarz
Sarah Schwarz


Froid, neige, brouillard... Faire du vélo en hiver est une expérience très différente, même pour les cyclistes avertis. Si l'on prend les précautions nécessaires et que l'on s'équipe correctement, le vélo est le moyen de transport idéal au quotidien toute l'année, sauf en cas de verglas, où il vaut mieux le laisser à la maison. 

 

Depuis la préparation du vélo, jusqu'à la tenue adaptée, en passant par le trajet pertinent, mieux vaut bien préparer une excursion à vélo avec des enfants. Cela est encore plus vrai à la saison froide.

Nous avons rassemblé ici pour vous les meilleurs conseils concernant la préparation de votre sortie hivernale et les points essentiels à surveiller.

 

Équiper vos vélos pour l'hiver

 

Avant une sortie hivernale, il est indispensable de préparer le vélo pour les circonstances. La visibilité est essentielle durant la période la plus sombre de l'année. C'est important la nuit ainsi qu'à l'aube et au crépuscule, mais aussi lorsqu'il fait gris ou qu'il y a du brouillard. Prenez soin de rendre votre enfant et son vélo aussi visibles que possible :

Idéalement, il faut compléter le vélo avec des accessoires et autocollants qui reflètent la lumière, comme nos autocollants GLAM aux motifs humoristiques, qui apportent un plus de sécurité et d'allure.


Faire du vélo sous la pluie et dans la neige fondue peut être particulièrement salissant, pas seulement pour le vélo, mais également pour votre enfant. Par temps humide, nous recommandons de monter des garde-boues pour protéger votre enfant et son pantalon de la saleté et des projections. Il existe différents types de garde-boues adaptés aux circonstances :

  • Nos astucieux garde-boues amovibles SNAP couvrent l'essentiel des pneus, afin que votre enfant atteigne son but aussi propre et sec que possible.
  • Pour éviter les projections de boue salissantes en VTT, nos pare-boues MUDBLOCKA sont le partenaire idéal.

 

Par ailleurs, un rapide contrôle de sécurité est indispensable avant chaque sortie, en été comme en hiver. En effet, avec un vélo bien entretenu, votre enfant n'est pas seulement plus en sécurité sur la route, il ou elle va aussi plus s'amuser. Voici une courte liste des points à contrôler :

Vis, freins, pression

1.) Vis : Est-ce que toutes les vis de fixations et colliers de serrage rapide sont suffisamment serrés ? Les fixations vissées les plus importantes sont situées au niveau du guidon, des roues et de la selle.  

2.) Freins : En cas de fortes variations de température, de la condensation peut s'accumuler dans les gaines de freins, geler et bloquer les freins. Il faut donc vérifier si les freins avant et arrière fonctionnent bien. Il suffit d'actionner plusieurs fois les leviers de frein en faisant tourner la roue avant ou arrière et de regarder si les freins fonctionnent bien, sans frotter. Contrôlez également l'épaisseur des patins de frein, ceux-ci s'usant plus vite avec la saleté hivernale. Si les rainures ne sont plus visibles sur les patins, cela signifie qu'il est temps de les changer.

3.) Pression : Contrôlez si les pneus sont suffisamment gonflés et s'ils ne sont pas trop usés. La pression minimale et maximale est indiquée sur les côtés des pneus. En hiver, vous pouvez viser la pression minimale indiquée, puisque les pneus soumis à une moindre pression auront une surface de contact plus ample avec le sol et donc une meilleure adhérence. Attention : une pression trop faible augmente le risque de crevaison. Contrôlez également que les pneus ne soient pas endommagés ou risquent de l'être par un corps étranger.

S'habiller selon le principe de l'oignon


Habillez votre enfant chaudement, mais pas trop. Important : ne reportez pas sur votre enfant votre sensation thermique, et vérifiez la température avant de sortir, car toutes les journées d'hiver ne se ressemblent pas : il ne faut pas s'équiper de la même manière s'il fait 2°C que s'il en fait 10°C. Rappelez-vous également que votre enfant est en mouvement lorsqu'il pédale : des vêtements trop épais l'empêcheront de bouger librement et le feront rapidement transpirer, voire souffrir de la chaleur. Pour protéger correctement votre enfant des conditions hivernales, il faut adopter le principe de l'oignon. Il s'agit d'habiller votre enfant avec plusieurs couches minces de vêtements afin de pouvoir adapter sa tenue en fonction des efforts et ainsi lui permettre de n'avoir ni froid, ni trop chaud.

1. La première couche est un sous-vêtement technique. Ce vêtement bien chaud porté près du corps transfère l'humidité corporelle vers l'extérieur et évite ainsi à votre enfant de se refroidir.

2. La deuxième couche est à adapter en fonction des températures et peut consister en plusieurs épaisseurs. Vous pouvez par exemple utiliser un haut à manches longues léger comme notre maillot à manches longues OFF, une polaire chaude ou, par temps très froid, une veste en duvet.

3. La troisième couche est la veste de protection. Cette couche extérieure doit être une veste fonctionnelle qui protège l'enfant du vent, de la neige et de la pluie. Lors de la période la plus sombre de l'année, votre enfant peut ne pas être assez visible sur la route, c'est pourquoi nous préconisons des imprimés réfléchissants sur le pantalon et la veste, comme c'est le cas par exemple sur notre veste FLARE.


Conseil:

De plus, il est toujours utile d'emporter des vêtements supplémentaires pour avoir plus chaud ou pouvoir se changer. Si vous voulez profiter du soleil et de la vue le temps d'une pause, un T-shirt sec évitera à votre enfant de se refroidir. Dans la forêt, il fait plus sombre, tandis qu'au sommet, le vent fait baisser la température. Préparez-vous à adapter souvent la tenue en ôtant ou en remettant une couche pendant les sorties.


Les parties exposées du corps telles que les mains, les oreilles et les pieds devront être bien protégées du froid. C'est la raison pour laquelle nos gants de vélo WARM TENS sont développés spécifiquement pour le froid, avec des logos réfléchissants qui augmentent la sécurité lorsque la luminosité baisse. Pour maintenir les pieds au chaud et au sec, de bonnes chaussures d'hiver sont indispensables : elles doivent être résistantes à l'eau, bien isolées et stables. Une semelle intérieure spécifique augmente le confort par temps très froid. La semelle extérieure devra quant à elle offrir une bonne accroche au sol et aux pédales. D'autres vêtements qui peuvent se révéler utiles pour les sorties hivernales sont une cagoule, un tour de cou et des chaussettes techniques.


Le trajet est-il adapté à la saison ?

 

Lorsque vous souhaitez faire une sortie hivernale à vélo, choisissez un trajet si possible ensoleillé et pas trop long. Il faut idéalement circuler en terrain connu, car vous y êtes mieux préparé·es et votre enfant s'y sentira plus sûr·e, ce qui est essentiel par conditions météo hivernales et avec l'état des routes qui en résulte.

Rappelez-vous également que les journées sont plus courtes : ne commencez pas trop tard. Par beau temps, sortez en milieu de journée, lorsque le soleil est au plus haut. Ainsi, vous bénéficierez aussi d'une portion extra de précieuse vitamine D grâce aux rayons du soleil.

Une excursion avec une possibilité de s'arrêter pour faire une pause et se restaurer au chaud sera également idéale. Si vous prévoyez une halte dans un café ou un restaurant, vérifiez les horaires d'ouverture avant de partir.


Adaptez la conduite aux conditions !

 

Froid, gel, boue et neige... Les conditions hivernales à vélo entrainent un risque de chute plus élevé.

  • Le sol peut être particulièrement glissant lorsqu'il est mouillé, tout spécifiquement les feuilles, les marquages au sol, les rails ou encore les pavés. 
  • Parfois, les pistes cyclables sont couvertes de gravillons : réduisez votre vitesse ! 
  • Prêtez attention aux endroits où le soleil brille et aux zones d'ombre. À l'ombre, non seulement il peut faire plus froid, mais le sol peut également être verglacé.
  • Attention aussi aux virages serrés : ils peuvent être dangereux si votre enfant perd l'équilibre ou tourne trop brusquement.

Rappelez-vous également que la distance de freinage augmente sur une surface mouillée.


Signalez ces possibles difficultés à votre enfant avant et pendant la sortie et expliquez-lui comment y réagir afin d'éviter les chutes. 

  • En général, il faut ralentir et adapter la conduite aux conditions météo et à l'état de la route.
  • Sur terrain humide, dans le gravier ou sur le verglas, il faut freiner en douceur et surtout réduire sa rapidité à temps avant les tournants, afin d'aborder ceux-ci à une vitesse régulière et sans à-coups.
  • Les montées doivent être affrontées avec de l'élan, le poids placé sur l'arrière, en pédalant avec un rythme constant pour éviter à la roue arrière de déraper.
  • Les obstacles tels que les feuilles ou les plaques de neige doivent si possible être contournés ou passés à vitesse réduite. Croisez les rails avec un angle prononcé, d'au moins 45 degrés si possible.
  • La distance de freinage augmentée doit être compensée par une conduite prudente et un espacement suffisant avec les autres usager·ères des voies.
  • Si vous utilisez la route, assurez-vous de choisir un chemin sûr qui soit également facile à naviguer pour l'enfant en fonction de ses aptitudes. 
  • Infrastructures pour le vélo : adressez-vous à votre maire·sse, votre commune ou aux responsables de votre quartier lorsque les pistes cyclables ne sont pas correctement praticables en hiver, ou que les infrastructures pour le vélo ne sont pas adaptées aux enfants. 


Conseil:

Tirez parti des conditions hivernales pour travailler avec votre enfant la conduite dans la neige ou sur terrain mouillé. Choisissez à cette fin un environnement sûr, comme un parc ou une cour. Prenez quelques minutes pour expliquer à votre enfant les spécificités de la conduite du vélo sur terrain glissant et dans les tournants. C'est un excellent entrainement pour améliorer la technique et la sécurité. Cela sera aussi de grande aide pour le VTT un peu plus tard. :)


Bien protégé·es du soleil hivernal

 

En été, on a l'habitude d'emporter la crème solaire et les lunettes de soleil dans le sac de plage. Pourtant, le risque de coup de soleil est aussi particulièrement élevé en hiver : la neige et la glace reflètent jusqu'à 80 voire 90 % des rayons du soleil et la radiation est également plus élevée en altitude.

Si vous préparez une sortie à vélo par très beau temps, rappelez-vous d'enduire toutes les parties du corps qui ne sont pas protégées par un vêtement de crème, une demi-heure avant le départ. Choisissez une crème solaire avec un bon facteur de protection (FPS 50). Les crèmes les plus grasses sont les meilleures, car elles protègent la peau sensible des enfants du dessèchement et du froid. Et n'oubliez pas de protéger les lèvres ! De plus, des lunettes de soleil bien adaptées au visage avec une protection contre les UV sont indispensables pour protéger les yeux des rayons du soleil.

 

À emporter dans le sac à dos


Le sac ou sac à dos ne doit pas être trop lourd, mais doit offrir suffisamment d'espace pour l'équipement et les vêtements. Idéalement, choisissez un sac à dos avec une housse de pluie intégrée pour vous protéger des projections d'eau et de boue. Voici l'indispensable à emporter pendant vos sorties hivernales :


  • Si votre vélo n'est pas équipé des éclairages essentiels, emportez des éclairages vélo. N'oubliez pas de les charger suffisamment avant !
  • Un thermos avec une boisson chaude, comme un thé non sucré, réchauffera votre enfant de l'intérieur et l'hydratera.
  • Si vous allez passer un long moment dehors, votre enfant sera certainement ravi·e de grignoter quelque chose. Le froid demande à l'organisme beaucoup d'énergie pour maintenir la température du corps.
  • Un petit tube de crème solaire et un baume à lèvre devraient toujours rester à portée de main.


Bien équipé·es, vous êtes prêt·es à profiter de vos sorties hivernales ! Cet article de blog vous explique pourquoi c'est aussi drôle de pédaler en hiver qu'en été, et également excellent pour la santé.