Vie a velo

Avec enfant et vélo dans le trafic routier – tout est dans la préparation !

Sarah Schwarz
Sarah Schwarz

Votre enfant possède une bonne motricité et file sur son vélo à travers les aires de jeux et les jardins ? C'est formidable et cela constitue l'une des conditions essentielles pour intégrer la circulation routière.

Le premier trajet commun dans la circulation routière est particulièrement excitant pour votre enfant et pour vous. Votre rejeton doit coordonner différents mouvements et les utiliser au moment opportun. Une bonne préparation constitue par conséquent l'alpha et l'oméga pour que vous circuliez ensemble en toute sécurité. Notre petit guide vous rappelle l'essentiel :

 

Matériel : La sécurité commence par le vélo et l'équipement !

  • Vérifiez si la selle est réglée de manière que votre enfant puisse atteindre facilement le sol avec ses pieds.
  • Examinez régulièrement le vélo en atelier : Toutes les vis sont-elles serrées, les pneus sont-ils suffisamment gonflés et les freins ainsi que l'éclairage fonctionnent-ils ?
  • Jamais sans casque ! Les blessures à la tête comptent parmi les conséquences les plus fréquentes des accidents de vélo. Le mieux est de donner l'exemple en la matière.
  • Les enfants ayant une taille corporelle inférieure et étant assis plus bas, vous devez par conséquent rendre votre rejeton aussi visible que possible. Outre l'éclairage prescrit sur le vélo, des habits aux tons voyants ainsi que des réflecteurs de sécurité sur le casque et les vêtements sont judicieux. La sonnette est également obligatoire et aide votre enfant à attirer l'attention sur lui.


Code de la route
 : les panneaux de signalisation les plus importants tels que le "stop" et la "route prioritaire" sont faciles à expliquer et vous devriez dans tous les cas les faire connaître à vos enfants.
Vous devriez également vous exercer préalablement à adopter le bon comportement – cela vous donne de la sécurité. À cet effet, l'idéal est de rechercher un environnement sans danger et de simuler des situations concrètes avec le vélo, par exemple :

  • bifurquer à droite et à gauche en faisant un signe de la main clair
  • Comportement aux croisements non régulés : freiner à temps et s'arrêter
  • communiquer avec les autres usagers de la route : regard par-dessus l'épaule, contact visuel
  • passages difficiles: éviter les obstacles et circuler le long des véhicules en stationnement


Vous pouvez également vous exercer au bon comportement de manière ludique :

  • Le freinage précis devrait être bien maîtrisé. À cet effet, il convient de marquer sur le sol un repère auquel votre enfant doit s'arrêter.
  • Votre enfant annonce à chaque croisement : « je regarde à droite et à gauche ! »
  • Entraînez-vous au regard par-dessus l'épaule en indiquant un chiffre avec les doigts pendant que votre enfant passe devant vous. Votre enfant tente de voir le chiffre et de vous l'annoncer.
  • Vous endossez le rôle de votre enfant et vous vous laissez observer pendant la conduite. N'hésitez pas à insérer quelques erreurs, car votre rejeton sera bien trop heureux de vous les faire remarquer.


En général, la règle est : répéter, répéter, répéter jusqu'à ce que votre enfant ait intégré et automatisé le comportement adéquat. Comme dans tant de domaines, c'est en forgeant que l'on devient forgeron!
Le bon itinéraire : choisissez un itinéraire approprié au préalable en ayant conscience que le chemin le plus court n'est pas nécessairement le meilleur. Un petit détour peut rendre la balade en vélo beaucoup plus sûre et plus détendue s'il y a moins de circulation et si vous n'avez pas de grands croisements à traverser. Pour s'initier à la réalité de la circulation routière, un trajet pas trop long et connu tel que le chemin de l'école semble parfaitement adapté. D'ailleurs l'exercice physique le matin stimule la capacité de concentration de votre enfant pendant les cours :)


Accompagnement : qui roule en tête ?

  • Il est bien évidemment préférable d'être deux pour accompagner votre enfant en circulation routière, notamment lors des premières sorties. Votre enfant roule au milieu et peut s'inspirer de l'accompagnant qui le précède. De plus, l'adulte qui ferme la route a toujours le rejeton à l'œil.
  • Cependant, vous circulerez souvent seuls avec votre enfant – il est alors préférable que votre enfant vous précède sur des routes connues. Soyez toujours aussi près que possible de votre enfant pour l'avoir à l'œil et être en mesure de lui donner des conseils en temps utile, par exemple lorsqu'il doit s'arrêter devant un obstacle.
  • Sur des tronçons inconnus ou sur lesquels le trafic est intense, il est préférable que vous passiez devant.


Pensez toujours à votre rôle de modèle. Un modèle est important pour les enfants dans les situations inédites afin de pouvoir observer et reproduire le comportement approprié. Ne vous contentez pas d'expliquer les règles de circulation à votre rejeton, mais appliquez-les en sa présence.
Jetez également un coup d'œil au Code de la route de votre pays. Vous y trouverez toutes les dispositions légales pertinentes, notamment sur les équipements obligatoires sur un vélo et à partir de quel moment, respectivement dans quelles conditions votre enfant est autorisé à circuler seul sur la route.
Avec ces conseils, vous êtes parfaitement préparés pour les premiers trajets en circulation routière. Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir lors des exercices ainsi qu'une conduite en toute sécurité !