Vtt

VTT « offroad » : testez vos connaissances – Première partie

Sarah Schwarz
Sarah Schwarz

Le monde du VTT a considérablement évolué ces dernières années. Outre le développement de technologies de plus en plus sophistiquées, le nombre de pistes de VTT avec différents types d’obstacles explose également. Les vététistes inventent même leur propre jargon. Sans grande surprise, les amoureux du « mountain bike » utilisent principalement des termes anglais. Nous vous présentons les différents types de trail pour être à la page avant votre prochaine sortie.

1, 2, 3, trailez !


Les routes goudronnées n’ont jamais vraiment fait le bonheur des vététistes. Ces derniers préfèrent nettement rouler « offroad », c’est-à-dire hors des sentiers battus. Le chemin, la forêt et le trail apportent aux amateurs de sensations fortes le changement, l’aventure et les défis en pleine nature qui leur sont chers.

Vous vous demandez quel type de trail est adapté à une sortie avec vos enfants ? Notre petit guide du trail vous éclaire :

  • Trails : le must des vététistes ! Il n’y a pas deux trails identiques. Certains sont d’anciens chemins de randonnée, d’autres construits avec des engins ou entièrement déblayés à la main. Le sol n’étant pas toujours dur, sachez que votre enfant rencontrera divers obstacles. Tout comme les pistes de ski, les circuits de VTT sont classés par couleur en fonction du niveau de difficulté : bleu (facile), rouge (moyen) et noir (difficile). Votre enfant peut s’orienter aux couleurs pour évaluer si un circuit correspond à son niveau.
  • Single Trails : sur ces étroits sentiers, votre enfant rencontrera continuellement racines, pierres, marches et épingles à cheveux. Les Single Trails se reconnaissent par leur marquage jaune, toujours associé à un degré de difficulté : vert (très facile), bleu (facile), rouge (moyen) et noir (difficile). En fonction de la difficulté, des compétences, comme certaines techniques de conduite, une bonne endurance et une première expérience, sont nécessaires pour surmonter les obstacles en toute sécurité. L’entraînement assidu au Single Trail vaut la peine car rouler sur ces sentiers offre énormément de diversité et d’action. Si vous cherchez le paradis des Single Trails, nous vous recommandons Pod Smrkem, en République Tchèque :
    https://podsmrkem.singltrek.cz
  • Flow Trails : ces chemins de VTT sont généralement construits avec des engins. La pente est habituellement modérée et la piste peut comporter de petits sauts. Les Flows Trails sont conçus de manière ludique et prévisible. Ils se descendent tranquillement d’une traite, sans avoir besoin de faire de pause. Ce type de trail plutôt facile est idéal pour les débutants et les enfants, à l’image du Fischbacher Trail, dans le Siegerland, en Allemagne :
    https://www.siegen-guide.de/sport/10612/
  • Downhill Trails : le parcours contient seulement de la descente et présente des obstacles difficiles comme des bosses, des pierres, des racines, des marches hautes et de longs sauts. Une excellente technique et une bonne condition physique sont indispensables.
  • Uphill Trails : la montée a le vent en poupe ! Les Uphill Trails étant de plus en plus populaires, le nombre de piste augmente en conséquence. Les VTT électriques permettent désormais d’accéder à des « Uphills » techniquement difficiles, comme le Mostalm-Trail dans le Wienerwald, en Autriche :
    https://www.wienerwaldtrails.at/shared/mostalm-trail/#
    Attention : ne laissez jamais votre enfant prendre un Downhill Trail dans le sens de la montée, même si c’est théoriquement possible avec un VTT électrique. En descente, les vététistes roulent comme des flèches
  • Shared Trails : ces itinéraires balisés peuvent être empruntés par les vététistes et les randonneurs en montée comme en descente. Le respect mutuel est ici une priorité absolue. Hors de question pour les vététistes de prendre les virages à toute vitesse. Ces chemins partagés sont également appelés parcours « fairplay ».
  • Chicken Ways : il s’agit de parcours plus faciles dont votre enfant peut tout simplement contourner les passages délicats.

Avant de se lancer dans l’aventure des trails, votre enfant doit absolument se familiariser avec son VTT pendant plusieurs heures. Il est nécessaire de maîtriser la position de base sur le vélo, d’avoir une excellente technique de freinage et d’être en bonne condition physique. Vous pouvez consulter notre liste qui répertorie l’équipement à emporter pour vos sorties VTT en famille.

Ne manquez pas la deuxième partie de cet article ! Nous explorerons pour vous un autre paradis des vététistes : les Bike Parks.