Vtt

Vacances en VTT avec des enfants – conseils des experts

Sarah Schwarz
Sarah Schwarz

Les vacances d'été ont déjà commencé dans de nombreux Länder ou approchent à grands pas. Des vacances dans votre propre pays ou région (au lieu de la mer) ? Une expérience totalement nouvelle pour beaucoup d'entre nous.

 

Si vous devez changer vos plans à cause du Corona, nous avons peut-être ce qu'il vous faut : les vacances en VTT sont idéales pour les familles actives et passionnées de vélo – que vous soyez débutant, amateur ou professionnel. Nous avons demandé aux deux experts Martin Baumann de l'agence de marketing MTS Austria GmbH et Christoph Kofler, hôtelier du Tyrol du Sud, de nous dire pourquoi et de nous préciser ce qui est vraiment important.

 

Bonjour Martin et Christoph, que pensez-vous des vacances associant la famille et le vélo – comment cela s'articule-t-il ?

CK : Très bien ! En vacances, il est parfaitement possible d'associer le temps consacré à la famille et au sport – nous le constatons dans la pratique. Le plus important est que les parents n'en demandent pas trop à leur enfant – les enfants ne sont pas encore capables de gérer plus de 200 à 300 mètres de dénivelé et cela n'a alors plus rien de ludique pour eux. Il convient également de rappeler que de nombreux enfants ne sont habitués qu'aux pistes cyclables asphaltées et ont souvent une idée différente de ce que sont les circuits à vélo – dans ce cas, je recommande une formation technique préparatoire ou des offres de circuits sur mesure, qui sont disponibles dans de nombreux endroits destinés aux familles. Ces dernières années, de plus en plus de familles utilisent des VTT électriques – cela permet aux enfants de faire des sorties plus longues avec leurs parents, ou aux parents d'emmener les enfants dans la remorque.

MB : Je ne peux qu'être d'accord avec cela ! Parmi nos membres « Mountain Bike Holidays», il y a six hôtels pour enfants. Surtout dans un avenir proche, la période des vacances se déroulera de plus en plus à l'extérieur plutôt qu'à l'intérieur. Le VTT n'est généralement qu'un élément des vacances et est souvent associé à d'autres activités.

 

Quelles recommandations avez-vous pour que toute la famille soit séduite par des vacances à vélo, surtout si c'est la première fois qu’on fait du VTT pendant les vacances ?

CK : Avant les premières vacances consacrées au VTT, les parents devraient réfléchir et étudier quels circuits et quelles régions pourraient convenir à toute la famille. Les passionnés de VTT parmi nous doivent être conscients du fait que les vacances en famille consacrées au VTT sont moins des moments sportifs que des expériences partagées. Un programme aussi varié que possible garantira l'enthousiasme : une via ferrata, des lacs de baignade et des visites touristiques sont un changement bienvenu pour les jeunes et les moins jeunes.

MB : La tendance en matière de construction de trails fait le jeu des familles. Les trails sont de moins en moins exigeants et sont donc faciles à parcourir, même pour les débutants. Un parcours fluide offre de l'action et est certainement un moment fort pour les enfants.

 

À partir de quel âge des enfants recommanderiez-vous des vacances à vélo avec toute la famille ?

CK : Cela peut fonctionner relativement tôt. Les parents qui aiment faire du vélo eux-mêmes veulent rapidement remonter sur leurs vélos et partager leur passe-temps favori avec les enfants. Au début, une remorque est donc idéale pour partager sa passion et vivre des aventures avec les plus petits. Dès que les enfants atteignent un certain âge, généralement entre six et sept ans, ils peuvent rouler sur des circuits faciles en fonction de leur endurance – les vélos légers comme les woom bikes procurent alors de toute évidence un avantage certain. Dès l'âge de huit ans environ ou avec un peu de pratique, les chemins de gravier sont généralement accessibles sans problème.

 

Que doivent rechercher les familles lorsqu'elles choisissent un hébergement pour des vacances à vélo ?

MB : Les hébergements spécialisés dans les familles et le cyclisme facilitent la préparation des vacances – ils prennent en charge une partie des tâches de planification et minimisent la partie logistique. Pour vous faciliter l'orientation, nous avons donc introduit la catégorie « Easy & Family » – qui s'adresse explicitement aux familles, aux débutants et aux cyclistes occasionnels. Outre les exigences habituelles, les hôtels membres de « Easy & Family » doivent également répondre à des critères liés à la famille, tels que la location de vélos et de remorques pour enfants ainsi que la garde d'enfants.

CK : De nombreuses familles sont heureuses de ne pas devoir apporter leurs propres vélos – louer un vélo dans la localité ou à l'hôtel peut être une solution et offrir une plus grande flexibilité. La planification spontanée de la journée est particulièrement importante avec les enfants, car il est généralement impossible de prévoir longtemps à l'avance et il faut donc attendre le matin même pour savoir si l'on loue effectivement des vélos ou non. Nous constatons souvent qu'un enfant rencontre un nouvel ami à l'hôtel et préfère ensuite l'escalade au vélo. Un aspect important pour de nombreux parents pratiquant le vélo est la garde d'enfants, comme celle proposée dans les hôtels pour enfants. Les enfants plus âgés, à partir de six ans environ, peuvent déjà participer à des formations aux techniques de pilotage adaptées aux enfants, comme notre Bike Camp, pour améliorer leurs compétences en VTT de manière ludique en compagnie d'autres enfants. Ainsi, les parents peuvent aussi faire un tour de VTT ou de vélo de route en couple et en toute sérénité. 

 

Qu'est-ce qui doit impérativement figurer sur la liste du matériel à emporter et qu'est-ce qui peut être loué sur place ?

MB : De toute façon, les familles sont déjà bien chargées, de sorte que nous préconisons la location d'un maximum de matériel sur place. L'équipement de base comprend une trousse de premiers secours, suffisamment de nourriture et bien sûr un sac à dos pour vélo afin de pouvoir tout ranger et être prêt à faire face aux incidents mineurs en cours de route.

CK : Les vêtements et les chaussures sont indispensables. Des équipements tels que des protège-genoux et des protège-coudes, ainsi que des casques avec visière, peuvent être loués dans les hôtels spécialisés. Des bidons sont également disponibles.

 

 

Pas trop raide, pas trop loin, peu de bagages – quels sont les bons ingrédients pour une randonnée à vélo réussie avec des enfants en montagne ?

MB : Pour les enfants, le vélo est moins la priorité, sauf bien sûr sur les trails. Comme pour nous, les adultes, c'est surtout l'expérience qui importe. Ce que la nature et la gastronomie peuvent représenter pour nous, peuvent être des chemins magiques et d'autres éléments ludiques pour les enfants, qui peuvent être facilement intégrés en cours de route.

CK : Avec les enfants, il est clair qu'il faut faire plus de pauses – que ce soit une escale pour une photo ou un saut dans un lac – et toujours s'assurer qu'ils boivent et mangent suffisamment. L'itinéraire lui-même doit être adapté aux enfants et pas trop exigeant. Ce sera alors une sortie sympa pour tout le monde.

 

Comment les familles trouvent-elles les itinéraires les plus appropriés ?

MB : D'après mon expérience de guide cycliste, je sais que pour de nombreux vacanciers, les dénivelés peuvent être très abstraits et difficiles à estimer, c'est pourquoi je recommande vivement de demander conseil aux experts locaux. Ils connaissent les itinéraires appropriés et souvent aussi les meilleurs endroits.

CK : Exactement, les hôtels proposant du VTT ont la plus grande compétence en matière de vélo au sein de leur propre établissement. Cela représente d'une part un grand avantage pour les familles qui n'ont pas encore acquis une telle expérience. D'autre part, certains parents évaluent mal leurs enfants, comme le montrent nos cours de formation technique. Avec quelques questions ciblées, nous découvrons en général rapidement quel circuit pourrait convenir et nous donnons des conseils pratiques concernant le parcours, par exemple comment rester si possible à un même niveau, les endroits auxquels il faut faire particulièrement attention ou ceux où l'on peut profiter des plus belles vues.

Important : on ne peut pas toujours se fier à la technologie en montagne. Si le signal GPS fait défaut avant une bifurcation, l'orientation n'est plus disponible et il est préférable de faire demi-tour. C'est pourquoi je recommande toujours d'emporter une carte de randonnée classique, car les familles peuvent facilement s'orienter à partir des numéros.

 

Différences d'âge et de compétences de pilotage – comment chacun peut-il y trouver son compte ? Un VTT électrique peut-il apporter une aide ?

CK : (rires) Dans ma famille, je suis le seul à utiliser un vélo non motorisé. La plus petite fille est assez douée pour le sport, la plus grande l'est moins. Sur des VTT normaux, ma femme et mes filles ne m'accompagneraient pas. Grâce aux VTT électriques, nous pouvons continuer à faire des sorties ensemble – les uns roulent en mode Eco, les autres en mode turbo et je peux pédaler davantage. Cela permet un plus grand rayon, nous pouvons voir plus et nous diriger vers des destinations telles que des refuges de montagne qui ne seraient jamais accessibles autrement. À la fin, tout le monde revient avec un grand sourire sur le visage et c'est précisément ce qui compte !  Avec les enfants, il faut simplement penser différemment : ils ne veulent pas avoir à se démener. C'est pareil pour le ski. Ils veulent avoir du plaisir et c'est précisément ce que permettent les vélos électriques. Si nous faisons sortir les enfants ne serait-ce qu'un peu aujourd'hui, nous avons gagné.

MB : Exactement, même si le sujet des vélos électriques fait actuellement l'objet de discussions très controversées, nous constatons que les vélos électriques sont tout autant en vogue chez les enfants que chez les adultes, surtout dans la région des Alpes. Les enfants ont une condition physique moins bonne et sans vélo électrique, ils ne monteraient peut-être même pas sur un vélo. Les vélos électriques aident à lutter contre le manque d'exercice physique moderne et, sur le plan social, il est également préférable que les enfants prennent l'air. Je suis convaincu que les aspects positifs l'emportent. Si la tendance se poursuit sur cette lancée, les vélos électriques permettront probablement à ce jeune sport de devenir un sport populaire dans 20 ans et d'être aussi répandu que la randonnée.

 

En parlant de VTT électriques, quelle est votre expérience concernant les vélos électriques et les enfants ?

CK : De nombreuses familles emportent leur propre VTT et, en vacances, elles en profitent pour essayer un vélo électrique. Et quand je leur demande leurs impressions le soir lors du dîner, tous lèvent les pouces et répondent : « c'était cool ! » De toute évidence, l'enthousiasme l'emporte. Ce n'est pas toujours le cas avec le vélo « normal » : parfois les enfants reviennent et disent que les montées ont été trop éprouvantes pour eux. Tout comme pour le VTT normal, la difficulté avec le VTT électrique est davantage la descente – la bonne taille est alors essentielle pour que les enfants puissent mettre les pieds par terre rapidement. Les enfants ne sont en outre pas très doués pour évaluer la vitesse en descente – les parents doivent donc se montrer très prudents.

MB : Avec une expertise obligatoire en matière de VTT électrique au sein de l'hôtel, les hôtes bénéficient d'une bonne initiation au vélo électrique et à son fonctionnement, ce qui est particulièrement important pour les débutants. Mais si vous voyagez dans les régions alpines, vous devriez avoir l'expérience des terrains meubles comme les chemins de gravier afin de pouvoir regagner la vallée en toute sécurité.

 

Existe-t-il des sorties guidées pour les familles et quels sont les avantages de ces excursions ?

CK : Oui, les régions spécialisées proposent généralement des sorties guidées en VTT et e-VTT. Idéalement, elles sont adaptées aux familles et se déroulent par petits groupes de deux ou trois familles. L'avantage ? Les parents peuvent compter sur des guides expérimentés, car ils peuvent évaluer ce qui est possible en termes de difficulté, de variation d'altitude, de kilomètres et choisir les itinéraires en conséquence. De plus, ils rendent les circuits aussi passionnants que possible avec des vues magnifiques, des endroits pour jouer et des lieux jusqu'alors inconnus – il ne s'agit pas seulement de faire du vélo, mais de vivre une expérience familiale partagée et bien sûr d’éprouver du plaisir.

MB : J'ai vraiment apprécié de faire partie des vacances en tant que guide, d'être avec des personnes partageant les mêmes idées et de les guider à la découverte des meilleurs endroits. Les clients en profitent également : Avec les guides locaux et expérimentés, ils peuvent aborder la sortie en famille de manière détendue – sans recherches préalables ni démarches fastidieuses.

 

Que puis-je faire avec les enfants pour compenser les sorties en VTT ? Bien sûr, il n'y a aucune garantie de beau temps – comment les familles peuvent-elles profiter d'un jour de pluie ?

CK : Je pense au rafting, qui est également possible sous la pluie. Nous sommes certes en montagne ici, mais également à un quart d'heure de Bolzano – il y a beaucoup de choses intéressantes à découvrir et à voir pour les familles, comme les châteaux ou Ötzi, l'homme des glaces. Une journée de baignade au lac de Kaltern sera également parfaite pour compenser la fatigue du vélo.

MB : Lors des activités sportives et dans les hôtels familiaux, les enfants apprennent rapidement à se connaître, sont entre eux et passent du temps ensemble. Ils peuvent donc bien s'amuser, même les jours de pluie.

 

Où peut-on trouver les trails et les bike parks les plus cool pour les jeunes et les moins jeunes ?

MB : De nombreux bike parks s'adressent explicitement aux enfants et se sont spécialisés dans les familles dès le plus jeune âge. Leogang et Serfaus sont les précurseurs et les leaders incontestés en la matière.

CK : Ici, vous trouverez principalement des trails que la nature nous livre – souvent ce sont des sentiers de randonnée peu utilisés.

 

C’est cool ! Enfin, quels sont vos points forts personnels en matière de VTT ?

MB : La diversité – des Dolomites aux trails d'enduro à Nauders en passant par les Grasberge de Carinthie. L'offre se développe extrêmement bien et devient de plus en plus diversifiée.

CK: La pratique du VTT fédère. Dans notre petit établissement, tous les hôtes entrent en contact les uns avec les autres, échangent des conseils et des recommandations. Nous sommes tout simplement ravis lorsque les hôtes rentrent chez eux avec enthousiasme au bout de trois ou quatre jours.