Vtt

Conseils en technique de conduite en VTT : un freinage correct

Sarah Schwarz
Sarah Schwarz

Autant le VTT est une activité plaisante, autant il est important de le manier en toute sécurité. Que ce soit en trail, dans le bike park ou en dévalant une colline pour rejoindre votre meilleure amie – la technique de freinage appropriée doit être acquise. Cela permet de s'amuser davantage et, bien sûr, de se sentir bien avec maman et papa.

L'utilisation judicieuse des freins est l'une des compétences de base du VTT : d'une part, votre enfant doit être capable d'immobiliser rapidement le vélo à l'apparition soudaine d'obstacles. D'autre part, il est important que votre enfant puisse bien contrôler la vitesse dans les descentes et la maintenir constante.  

Tout d'abord, un point essentiel : pour que votre enfant ait une bonne prise et un bon contrôle de son vélo, tous les composants doivent être parfaitement adaptés à sa morphologie individuelle. Vous pouvez lire en détail ce que cela signifie et ce à quoi vous devez prêter attention ici.


Performances de freinage des freins avant et arrière

Le frein avant est le plus puissant et fournit une grande partie de la puissance de freinage : le frein avant délivre 70 pour cent de la puissance et le frein arrière 30 pour cent. Pourquoi ?

Lors du freinage, le haut du corps est propulsé vers l'avant. Pour contrer cela, vous vous appuyez sur le guidon, ce qui exerce beaucoup de pression sur la roue avant. Pour cette raison, le frein avant permet d'obtenir de bonnes performances de freinage sans blocage de la roue avant. Dans le cas du frein arrière, c'est exactement le contraire : lorsque le corps pousse vers l'avant, la roue arrière est soulagée, elle se bloque et glisse beaucoup plus vite et peut donc moins contribuer au freinage.

Vous n'aimez pas utiliser le frein avant ? On vous aura probablement enseigné que le frein avant peut entraîner une chute par-dessus le guidon. Mais tant que vous déplacez correctement votre poids et que vous utilisez les freins de manière appropriée, vous ne vous retournerez généralement pas tout de suite, comme vous l'apprendrez bientôt.

Position des doigts

Les freins à disque hydrauliques facilitent la vie de votre enfant, car ils sont puissants et peuvent être dosés parfaitement avec un minimum de force manuelle. Un ou deux doigts suffisent pour obtenir une puissance de freinage maximale. De cette façon, votre enfant conserve toujours une prise ferme du guidon avec les autres doigts, ce qui constitue un grand avantage en matière de sécurité, notamment dans les descentes difficiles. Nous vous recommandons de toujours positionner un doigt sur l'extérieur du levier de frein lorsque vous êtes en descente, afin de pouvoir réagir rapidement et de déclencher le freinage de la manière la plus contrôlée possible. Et n'oubliez pas : Les pouces entourent toujours les poignées par le bas pour éviter de glisser.

 

Technique de freinage

L'objectif est de freiner le plus prudemment possible afin de ne pas perdre le rythme et le plaisir de la descente et de prévenir toute instabilité du VTT et du corps. Voilà comment procéder :

  • Vous obtenez la plus grande puissance de freinage en utilisant les freins avant et arrière de manière combinée. Augmentez le point de pression au feeling jusqu'à atteindre la force de freinage souhaitée.
  • Sur une pente légère, le rapport de force de freinage 70/30 décrit précédemment est optimal. Plus la descente est raide, plus il est important d'utiliser le puissant frein avant.
  • Dans les virages ainsi que sur les sols meubles et glissants, n'utilisez le frein avant que très prudemment et travaillez davantage avec le frein arrière – bien sûr encore une fois avec du feeling, afin que la roue arrière ne se bloque pas et ne commence pas à déraper à moins que) vous ne soyez déjà prêt pour un drift ;).
  • Pour éviter la surchauffe des disques de frein, vous ne devez pas laisser les freins frotter longtemps, mais relâcher régulièrement la pression de freinage et laisser le VTT rouler. Lorsqu'une vitesse plus élevée est atteinte, il est temps de freiner à nouveau. Si la pente est trop raide pour pouvoir relâcher les freins sans danger, il est recommandé de s'arrêter et de laisser les freins refroidir entre-temps lors de descentes plus longues.

Position corporelle

En général, votre enfant doit toujours adopter la position de base en descente afin de bien amortir les chocs et de pouvoir réagir rapidement :

Conseil:

Le centre de gravité (hanche) est situé en position aussi centrale que possible au-dessus du pédalier. Le poids doit être réparti uniformément sur les pédales, ce qui permet de soulager les mains. Les jambes et les bras sont légèrement fléchis, les pédales sont horizontales, un ou deux doigts sont posés sur les leviers de frein et le regard est dirigé loin vers l'avant. L'idéal serait que votre enfant se tienne debout en souplesse sur le VTT. Avec du temps et de la pratique, cela fonctionnera certainement de mieux en mieux.

Mais qu'arrive-t-il au corps lors du freinage ?

Des forces qui poussent le corps vers le haut et vers l'avant sont déclenchées. Pour y remédier, il faut déplacer le centre de gravité du corps à temps, en fonction de la pente et de la puissance de freinage souhaitée, à la fois vers le bas et, le cas échéant, également vers l'arrière. Ainsi, vous ne basculerez généralement pas non plus vers l'avant.

Examinons les différentes situations de freinage et la posture appropriée de plus près :

  • Si vous voulez garder votre vitesse sur un terrain légèrement pentu, vos hanches resteront à la verticale au-dessus du pédalier et vous ne ferez qu'abaisser le centre de gravité du corps. En descendant plus bas, la pression des pneus sur le sol augmente et la vitesse diminue un peu.
  • Si la pente devient plus raide, le poids du corps accélère davantage vers l'avant lors du freinage. Vous pouvez compenser cela en faisant glisser votre hanche vers l'arrière sur la selle. Si vous baissez également vos talons, vous remarquerez que vous pouvez ramener plus facilement le centre de gravité vers l'arrière. Dans cette position, vous augmentez la pression sur la roue arrière, vous pouvez utiliser le frein arrière plus efficacement et vous réduisez également le risque de renversement.
  • N'en faites pas trop ! Vos jambes et vos bras doivent rester fléchis pendant le freinage afin que vous puissiez diriger avec tact à tout moment. Si les bras tirent sur le guidon et sont tendus, le corps est définitivement trop loin en arrière. Dans cette position, il y a trop peu de pression sur la roue avant et vous perdez en traction, en contrôle et en puissance de freinage. En règle générale, vous pouvez vous rappeler : l'entrejambe doit être à la hauteur du bord arrière de la selle.
  • En général, ces processus doivent être aussi synchrones que possible : dès que vous commencez à freiner, vous déplacez le centre de gravité du corps de la position de base et passez à la position de freinage appropriée. Si vous relâchez le frein, vous revenez simultanément à la position de base centrale.
  • Conseil : avant les passages en descente raides et longs, vous devriez abaisser la selle pour avoir plus de liberté de mouvement lors des manœuvres. De plus, le centre de gravité plus bas réduit le risque de basculement et donne plus de sécurité à votre enfant.

C'est en forgeant que l'on devient forgeron. Avec le temps et l'expérience, votre progéniture sera en mesure de mieux évaluer les forces qui entrent en jeu et d'internaliser la bonne posture.

Important ! Avant de vous attaquer aux premiers trails en VTT avec votre progéniture, vous devez impérativement vous entraîner à adopter la bonne technique de freinage, de préférence sur une surface légèrement inclinée et sur un terrain changeant. Ainsi, votre enfant apprend à mieux connaître et maîtriser le vélo dans les situations de freinage. Cela lui permet de gagner en sécurité et en confiance en soi et, en même temps, de s'amuser davantage au contact du terrain.

Avez-vous des conseils et des astuces pour vous entraîner à la bonne technique de freinage avec vos enfants ?