Produits

Prenez les réglages en main : comment donner à votre enfant toutes les chances de s’éclater à vélo

Sarah Schwarz
Sarah Schwarz

Le moment tant attendu est là ! Le nouveau VTT tout juste monté vient d’arriver. Votre vététiste en herbe est impatient de sauter sur son vélo et de partir à l’aventure. Rien de plus naturel. Cependant, même avec le meilleur VTT du monde, une selle trop haute ou des roues trop gonflées peuvent très vite mettre un frein au plaisir.

Avant votre première sortie par monts et par vaux (ou par forêts et champs !), il faut absolument prendre le temps de régler le VTT afin de l’adapter parfaitement à votre graine de champion. En effet, seul un vélo bien réglé permet un contrôle total et une sécurité maximale. Dans ce petit guide, nous vous montrons les réglages indispensables et comment les réaliser.

Tout d'abord, penchons-nous sur les réglages du cockpit.

 

Les leviers de frein

Votre enfant doit avoir les choses en main ! Le réglage des leviers de frein est très important pour sa sécurité. Pour pouvoir s’arrêter rapidement dans toutes les situations, il doit être en mesure d’atteindre les leviers de frein sans difficulté.
 
La course des freins, c’est-à-dire la distance du levier, se laisse facilement adapter à l’aide de la molette de réglage qui se visse dans le levier. Si vous vissez la molette, le levier de frein se rapproche de la poignée du guidon et si vous la dévissez, la distance entre les deux augmente. Dans l’idéal, le levier est quasiment parallèle au guidon quand votre enfant atteint le point de contact des plaquettes. Le levier de frein ne doit en aucun cas toucher la poignée du guidon.

Vous pouvez également adapter l’inclinaison des leviers de frein. Pour ce faire, desserrez simplement la vis de fixation sans la dévisser complètement. Les leviers sont parfaitement positionnés lorsque les poignets de votre enfant ne sont pas pliés et que les doigts forment une ligne droite dans le prolongement des bras. Ainsi, les poignets restent dans une position naturelle et les mains ne s’engourdissent pas.

Les freins à disque sont parfaits pour les VTT de votre enfant car ils offrent une excellente performance de freinage sans forcer. Un ou deux doigts suffisent en effet pour freiner.


Le levier de vitesse

Votre enfant doit également pouvoir atteindre et utiliser facilement le levier de vitesse sans avoir à contorsionner le pouce ou l’index. Dans le cas contraire, desserrez les vis de fixation du levier et déplacez-le horizontalement le long du guidon jusqu’à atteindre la position optimale. N'oubliez pas de le revisser !

 

Le guidon et la potence

Le guidon est un important point de contact entre le vélo et votre enfant. Votre graine de vététiste s’appuie sur le guidon et transmet le mouvement de direction à la roue par son biais. La forme et la position du guidon ont toutes deux un impact majeur sur la posture et donc sur la sensation lors de la conduite. Ces dernières années, la tendance est au guidon large à potence courte. Ces caractéristiques garantissent plus de sécurité et de contrôle, notamment sur les terrains difficiles. Avant de passer au réglage proprement dit, voici un aperçu des différents guidons de VTT :

  • Cintre relevé : en raison de la forme incurvée, les extrémités du guidon « riser » sont relevées par rapport à la potence. Les mains de votre enfant sont donc légèrement plus hautes, de sorte que la position assise est plus verticale. Ce type de guidon apporte davantage de contrôle et de confort sur les sentiers escarpés.
  • Cintre plat : c’est le pendant du cintre relevé. La forme droite du guidon « flatbar » maintient l'avant et le cockpit abaissés, ce qui permet une très bonne adhérence sur les sentiers plats.
  • Cintre vers l’arrière : le cintre du guidon « backsweep » courbé en direction du conducteur réduit la distance de la selle. Il offre à votre enfant une position assise plus détendue et ergonomique.

Comment déterminer la bonne position du guidon et de la selle (orientation et hauteur) ?

Votre enfant doit pouvoir atteindre le guidon avec les bras légèrement pliés.  Pour vous orienter, le haut du corps doit être légèrement incliné vers l’avant (à 45 degrés) et les bras doivent former un angle de 90 à 100 degrés. 

L'élément déterminant pour changer la hauteur du guidon est la potence. La plupart des potences peuvent être facilement montées de deux façons, soit vers le haut soit vers le bas. Avec notre modèle woom OFF, vous bénéficiez de cette fonctionnalité « flip-flop ».  

La potence vous permet également de modifier l’inclinaison du guidon. Pour ce faire, tournez-le de quelques degrés sur son propre axe. Une fois l’ajustement terminé, les doigts doivent former une ligne droite dans le prolongement des bras, comme décrit ci-dessus avec les leviers de frein. 

Vous allez certainement devoir expérimenter un peu pour que votre progéniture trouve une position confortable. Passons maintenant au deuxième point de connexion entre votre enfant et le vélo.

 

La selle

Une position assise confortable est cruciale pour la performance et la sensation de conduite. 

En ce qui concerne la hauteur de selle, votre graine de champion a le choix entre deux positions :

  • S’il est vététiste débutant, une posture plus basse apporte davantage de confiance. Pour atteindre la position idéale, votre enfant doit pouvoir toucher le sol facilement et confortablement avec ses orteils quand il est sur la selle. Il bénéficie ainsi d’une bonne stabilité en cas d’obstacle imprévu.
  • Si votre vététiste en herbe maîtrise déjà son vélo, choisissez la seconde posture : il est assis en position verticale sur la selle (pendant que vous tenez fermement le vélo). Réglez maintenant la hauteur de selle de sorte que la jambe soit légèrement pliée quand le pédalier est en position la plus basse possible. Cela permet de soulager les genoux et d’exercer suffisamment de pression sur les pédales.


Lors des descentes plus longues, votre enfant doit être en position de descente, c’est-à-dire debout. Notre conseil : baissez la selle avant les descentes techniques ! Ainsi, votre jeune vététiste profite de plus de liberté de mouvement et de sécurité.

Votre enfant ne se sent toujours pas à l’aise ? Dans ce cas, vous pouvez essayer de modifier deux autres paramètres.

  • Le recul de selle : vous pouvez déplacer la selle horizontalement le long de rails. Vous modifiez ainsi la distance du guidon. Si vous reculez la selle, votre enfant a une position plus allongée et sportive sur le vélo. Ce réglage est idéal pour les longs trajets et les montées. Attention : si la selle trop en arrière, la puissance de pédalage est affaiblie. La selle ne doit pas non plus être trop en avant afin d'éviter les problèmes de genoux. L’utilisation d’un fil à plomb vous permet d’atteindre le réglage optimal. Positionnez la selle de sorte que, quand le pédalier est à l’horizontale, le fil à plomb tombe de manière perpendiculaire à travers l’axe de la pédale en partant de la rotule.
  • L’inclinaison : la selle doit être réglée aussi horizontalement que possible pour une répartition uniforme de la pression. Ici aussi, c’est la sensation de votre enfant qui détermine la bonne position.


Important : pensez à resserrer toutes les vis après les différents ajustements

Reifendruck

An der Reifenflanke könnt ihr den minimal beziehungsweise maximal zulässigen Luftdruck ablesen. In erster Linie solltet ihr den Reifendruck an das Gewicht eures Kindes und das bevorzugte Terrain anpassen. 

Wie findet ihr den passenden Druck? Beginnt zunächst mit einem höheren Wert. Lasst euer Kind eine Testrunde mit Kurven und über Unebenheiten drehen. Runde für Runde reduziert ihr den Druck in beiden Reifen ein wenig. Euer Kind soll sich darauf konzentrieren, wie sich Grip und Fahrverhalten des Bikes in Kurven und auf Hindernissen verändern. Bei einem zu niedrigen Luftdruck können sich die Reifen in Kurven und bei hohem Tempo schwammig und instabil anfühlen. Wenn euer Kind die Schläge vom Untergrund auf der Felge spürt, dann ist das ein klares Zeichen für zu wenig Druck. Also gebt den Reifen Luft! Am besten spielt ihr ein bisschen herum, bis ihr einen guten Ausgangswert findet. 

Übrigens, ein großer Vorteil von MTB-Reifen ist, dass sie mit niedrigem Luftdruck gefahren werden können – dadurch werden nicht nur Unebenheiten besser gedämpft, sondern auch der Grip verbessert, was wiederum für mehr Fahrsicherheit sorgt, speziell beim Kurvenfahren. 

Mit diesem Fine-Tuning hat euer Kind sein Bike bestens im Griff und dem Bike-Spaß steht nichts mehr im Weg!