Sante

Faire du VTT par temps chaud : comment garder la tête froide

Sarah Schwarz
Sarah Schwarz

Le soleil brille, le ciel est dégagé... l'été est enfin là ! Encore plus de temps pour faire du vélo ! Pas de doute, une journée d'été ensoleillée est une invitation à faire une sortie en VTT avec toute la famille. Mais attention, si la température monte…

 

…surtout quand vous êtes de sortie avec votre rejeton. En effet, les enfants sont plus sensibles à la chaleur, à l'air étouffant et au rayonnement solaire et donc moins performants. Il est par conséquent d'autant plus important que vous adaptiez votre programme de plein air à votre enfant et aux températures estivales. Nos conseils vous montreront comment procéder et comment veiller au rafraîchissement nécessaire lors de vos déplacements à vélo :

De l'eau, de l'eau et encore de l'eau

Lors d'une sortie à vélo en été, les glandes sudoripares fonctionnent à plein régime. Chaque goutte de sueur entraîne également la perte de minéraux importants, qui permettent à de nombreuses fonctions corporelles de s'exécuter. Mais, pas d'inquiétude, vous pouvez agir de manière préventive : boire régulièrement aide à maintenir l'équilibre de l'eau et des électrolytes. L'eau est le parfait désaltérant ; vous devriez éviter les boissons gazeuses. N'attendez pas que la soif se manifeste, mais faites une pause toutes les 20 minutes pour boire. Et il est préférable de boire un verre d'eau à la maison avant l'activité.

Prévoyez également le ravitaillement : une bouteille d'eau sur le vélo ne suffit certainement pas en plein été. Et qui sait au juste quand viendra la prochaine fontaine d'eau potable ? Emportez donc autant de liquide que possible avec vous pendant la sortie - un sac à dos offre suffisamment d'espace de rangement ; un sac à eau est également une solution pratique. Ainsi, vous pourrez également vous refroidir entre-temps : laisser couler de l'eau fraîche sur vos mains et vos avant-bras ou vous rafraîchir le visage.

Conseil : pour que votre eau ne se transforme pas instantanément en thé, vous pouvez vous servir de glaçons ou congeler une bouteille d'eau à moitié pleine et la remplir avant le départ.

Itinéraire avec rafraîchissement

Règle numéro 1 : Ne soyez pas trop téméraires !

Règle numéro 2 : Faites régulièrement des pauses !

Règle numéro 3 : Rafraîchissez-vous en cours de route !

Tout d'abord, les jours de grande chaleur, vous ne devriez pas vous lancer à l'assaut d'un sommet. Surtout au début de la période chaude, vous devriez également laisser à votre corps le temps de s'habituer lentement aux températures. Par temps ensoleillé, le bon itinéraire doit comporter autant de passages ombragés que possible. Il peut traverser une forêt fraîche ou longer un cours d'eau. En effet, en forêt, il peut faire jusqu'à 6 degrés de moins – donc une climatisation naturelle :) Une rive de ruisseau ombragée est idéale pour faire une pause et se rafraîchir entre temps. Une petite séance d'hydrothérapie selon la méthode Kneipp permettra de relancer rapidement les jambes des cyclistes fatigués. Prévoyez également des étapes intermédiaires : rien de tel qu'une boule de glace par une chaude journée !

Pas à n'importe quel moment de la journée

Les lève-tôt sont récompensés ! L'air est le plus frais le matin et les niveaux d'ozone sont encore bas. L'ozone est un gaz susceptible d'irriter les yeux et les voies respiratoires. Plus le soleil rayonne, plus la concentration d'ozone dans l'air est élevée. Si possible, vous devriez renoncer à votre vélo dès midi et durant l'après-midi pour éviter la chaleur intense et les niveaux d'ozone élevés. Vous pouvez également reporter la randonnée à vélo en début de soirée, lorsque le soleil se couche derrière la cime des arbres.


Vous trouverez de plus amples informations sur l'ozone et la santé ici.

Bien ventilé

Avec la bonne tenue, une sortie à vélo en été est beaucoup plus amusante. A l’instar des vélos, les vêtements de cyclistes ont considérablement évolué. Il existe ainsi un maillot adapté à chaque type de vélo pour garantir un confort maximal tout au long du parcours. Maintenant, quel est le compagnon idéal lors des journées caniculaires ? Un t-shirt léger fait d'un matériau fonctionnel absorbe bien la sueur et la rejette à l'extérieur – il n'y a donc pas d'accumulation de chaleur entre le corps et les vêtements. D'autre part, la chemise sèche rapidement, ce qui empêche le refroidissement du corps lors des descentes. En outre, des ouvertures de ventilation assurent une circulation d'air agréable.


Conseil numéro 1 : N'oubliez pas non plus d'emporter un maillot de rechange ! Arrivé à destination, un maillot humide et trempé est désagréable et votre corps pourrait se refroidir dans les passages forestiers ombragés.


Conseil numéro 2 : optez pour des couleurs claires ! Elles réfléchissent mieux la lumière du soleil et retiennent moins la chaleur.

Protégez-vous du soleil

Bien sûr, vous ne pouvez pas toujours échapper au soleil de plomb. Notamment en montagne, les randonnées à vélo grimpent généralement au-dessus de la limite des arbres et vous êtes plus exposés au soleil. N'oubliez pas que le rayonnement UV augmente avec l'altitude. Une bonne protection est donc d'autant plus importante.

La peau délicate des enfants est bien sûr mieux protégée du soleil par les vêtements. Toutes les parties du corps qui ne sont pas couvertes par un tissu doivent être enduites plusieurs fois par jour d'une crème solaire ayant un facteur de protection solaire élevé (FPS 50) afin de prévenir les coups de soleil. N'oubliez pas les zones exposées au soleil : cou, oreilles, bout du nez et dos des mains.

Un casque protège non seulement la tête en cas de chute, mais aussi contre le rayonnement direct du soleil et la surchauffe. Lors de l'achat du casque, assurez-vous qu'il comporte suffisamment de fentes d'aération pour garder votre tête au frais pendant le parcours. Des lunettes de soleil dotées d'une protection UV sont importantes pour les yeux sensibles des enfants.

Coup de soleil, coup de chaleur : quels remèdes ?


Les adultes sont habitués à écouter les signes du corps, mais les enfants ne remarquent souvent pas ou seulement trop tard quand ils ont trop chaud. Une raison de plus de prêter attention aux signes extérieurs de surmenage :

  • Votre enfant a-t-il chaud,
  • a-t-il la bouche sèche,
  • un triangle bouche-nez pâle,
  • un visage rouge vif ou
  • se comporte-t-il de manière étrange et agitée ?


Mettez-vous à l'ombre, ouvrez les vêtements serrés, reposez vous, rafraîchissez vous soigneusement et buvez lentement. Vous pouvez en lire davantage sur le thème de la chaleur et des enfants ici.

Prenez du bon temps et souvenez-vous : si les températures dépassent les 30 degrés, vous pouvez toujours reporter votre sortie à vélo.

Connaissez-vous des astuces vraiment cool pour les journées chaudes ?


Sources
http://www.cyclesprog.co.uk/family-cycling-advice/cycling-on-a-hot-day-10-things/
https://www.rotwild.de/community-news/news-blog/single/news/hochsommer-mit-dem-bike-unbeschadet-durch-die-hitze/
https://www.gesundheit.de/fitness/sport-im-sommer/schutz-beim-sommersport/ozon
https://www.baby-und-familie.de/Erste-Hilfe/Das-hilft-bei-Sonnenstich-und-Hitzschlag-74439.html